Ce site a une triple vocation

- il permet l’échange entre familles désemparées qui veulent comprendre,
- il se veut un espace de ressources pour la recherche, dans de nombreux domaines : philosophique, juridique, social, psychologique, médical, …,
- il est un espace d’information pour le grand public

 

N’hésitez pas à nous contacter


Articles les plus récents

jeudi 23 mai 2019

Emprise sectaire et réseaux sociaux, les nouveaux dangers

Extrait de la-croix.com du 21.05.2019 : Emprise sectaire et réseaux sociaux, les nouveaux dangers
Le congrès annuel de la Fédération européenne des centres de recherche et d’information sur le sectarisme (Fecris) s’est tenu à Paris le vendredi 17 mai sur le thème « Combattre l’emprise sectaire sur (...)

mercredi 9 janvier 2019

Les pervers narcissiques, une violence invisible

Emission Le monde en face (France 5) du 08.01.2018 Les pervers narcissiques, une violence invisible

mercredi 9 janvier 2019

Sectes : le combat oublié

Extrait de charentelibre.fr du 25.12.2018 : Sectes : le combat oublié
Baisse des subventions, absence dans le débat public, la lutte contre les dérives sectaires est reléguée au second plan. Loin des grands rassemblements, les sectes version 2018 sont aujourd’hui atomisées.
Faire plus avec moins. (...)

mardi 6 novembre 2018

Reclus de Monflanquin : comment le manipulateur s’y est pris pour tenir toute une famille sous son emprise

Extrait de francetvinfo.fr du 28.10.2018 : Reclus de Monflanquin : comment le manipulateur s’y est pris pour tenir toute une famille sous son emprise
"La réaction dominante dans le public, c’est de dire : ’Ce n’est pas possible, ça ne pourrait pas nous arriver à nous’..." explique le psychiatre (...)

mardi 6 novembre 2018

Les "reclus de Monflanquin" ne récupéreront pas leur château

Extrait de parismatch.com du 24.10.2018 : Les "reclus de Monflanquin" ne récupéreront pas leur château
Les défenseurs de la famille soutenaient que les Védrines avaient conclu la vente du château familial alors qu’ils étaient sous l’emprise d’un "gourou" et donc, selon ses membres, en état d’"insanité (...)