C’est dans ma tête. Les faux souvenirs induits

samedi 3 juin 2017

Extrait de francetvinfo.fr du 03.06.2017 : C’est dans ma tête. Les faux souvenirs induits

Une kinésithérapeute a été condamnée parce qu’elle induisait de faux souvenirs chez ses patients, pour les isoler de leur famille et s’approprier leurs biens.
Au-delà de ce cas particulier, la psychanalyste Claude Halmos explique aujourd’hui comment il est possible d’induire, chez quelqu’un de faux souvenirs.
Il faut distinguer deux choses
D’une part les faux souvenirs qui sont la conséquence d’une escroquerie consciente et organisée. Et, d’autre part, les dérapages thérapeutiques qui, sans que le thérapeute l’ait voulu, peuvent mener un patient à croire vrais des faits de son histoire qui ne le sont pas.

[...]


Navigation